Massimo Campigli

ŒUVRES | BIOGRAPHIE | CITATIONS

MASSIMO CAMPIGLI OEUVRES

1 item

Massimo Campigli Peintre

- MASSIMO CAMPIGLI PEINTRE

 

massimo-campigli-pittore

Massimo Campigli, au bureau d'enregistrement Max Hilenfeld, était un peintre italien parmi les plus importants et représentatifs du XXe siècle italien. Il est né à Berlin en 1895 d'une mère célibataire qui n'avait que dix-huit ans qui, immédiatement après sa naissance, a décidé de déménager à Florence avec sa famille.

Le jeune Campigli grandit en croyant que sa mère est sa grand-mère alors qu'en réalité c'est sa tante Paolina. A l'âge de quinze ans, il découvre la vérité par pur hasard, en restant très ébranlé. À partir de ce moment, en effet, il verra la figure féminine avec des yeux différents.

Au cours de ses études classiques, Massimo Campigli a montré un fort intérêt pour la littérature et l'art. En 1914, à l'âge de dix-neuf ans, il commence à travailler à la Corriere della Sera et fréquente en même temps le milieu futuriste milanais en entrant en contact avec Umberto Boccioni C'est Carlo Carrà.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, après avoir demandé à devenir citoyen italien, Massimo Campigli est enrôlé et envoyé au front. En 1916, il fut fait prisonnier et passa quelque temps dans un centre de sécurité à Vienne, d'où il réussit à s'évader en 1917.

De retour en Italie, il retourne travailler pour le Corriere della Sera jouant le rôle de correspondant à Paris. Dans la ville lumière, sa passion pour la peinture explose, ce qui le conduit pendant de nombreuses années à travailler comme peintre le jour et journaliste la nuit. Ses excellentes qualités d'artiste sont immédiatement remarquées. Certaines de ses toiles sont, en effet, vendues à Léon Rosenberg, qui était considéré comme l'un des marchands d'art les plus importants de ces années. Dès 1921, Campigli expose ses premières œuvres au Salon d'Automne.

A la fin des années 1920, Massimo Campigli démissionne de son poste de journaliste au Corriere della Sera pour se consacrer entièrement à la peinture, créant le groupe qui prendra le nom de "Les sept de Paris", aussi connu sous le nom "Italiens de Paris". En plus de Campigli, le groupe était composé de De Chirico, Tozzi, Severini, De Pisis, Paresce C'est Savino. Le groupe sera actif jusqu'en 1932.

Toujours à la fin des années 1920, le peintre se rend à Rome pour un voyage et visite, à cette occasion, le Musée Villa Giulia restant particulièrement impressionné par l'art des Étrusques. Cet événement le fascine tellement qu'il l'amène à changer sa façon de peindre, rapprochant sa technique de celle de la fresque, avec une utilisation limitée des couleurs et une plus grande géométrisation des figures et des objets.

Un élément toujours au centre des œuvres de Massimo Campigli est la figure féminine qui est entouré de divers sujets tels que les enfants, les baigneurs et les usines. Ces créatures étaient stylisées, mi-idoles et mi-jouets, enfermées dans leurs géométries, piégées dans des vitrines faites de peinture.
Son changement artistique l'amène à rejeter ses anciennes œuvres picturales, décidant de repeindre les anciennes toiles. La décennie suivante, les années 1930, le voit être le protagoniste de plusieurs expositions personnelles à travers l'Europe et dans les grandes villes du reste du monde.

Au cours de ces années, il rencontre et épouse la sculptrice Giuditta Scalini et c'est à cette époque qu'il peint plusieurs portraits pour de célèbres collectionneurs américains. L'attention croissante de Massimo Campigli pourfresque l'amène à accepter la tâche de peindre à fresque un mur du Palais de Justice de Milan à l'occasion de l'Exposition Universelle.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Massimo Campigli s'installe à Venise avec sa famille pour éviter les bombardements. C'est ici que le premier enfant Nicola est né. Après la guerre, l'artiste revient à Milan et commence à se consacrer à la lithographie en illustrant Les poèmes De Paul Verlain.

Au cours de ces années, il expose dans le monde entier. Certaines des expositions les plus remarquables, entre les années 1940 et 1950, sont celles de Venise, Amsterdam, Rome, Paris, Londres, Manchester, Boston et New York.
Sa dernière exposition personnelle est organisée à Palais royal de Milan. Quelques années plus tard, en mai 1971, Massimo Campigli décède à Saint-Tropez.

Massimo Campigli QUOTAZIONI


HAI UN'OPERA DI QUESTO ARTISTA E VUOI VENDERLA?

Acquistiamo opere grafiche, disegni, dipinti e sculture di arte moderna e contemporanea.

Se desideri vendere un'opera d'arte, inviaci un messaggio indicando le dimensioni, la tecnica, la provenienza e ogni altro dettaglio di tua conoscenza. Allega anche le foto dell'opera e di eventuali certificati di autenticità. Se l'opera è di nostro interesse, ti invieremo una proposta d'acquisto.

Contattaci scegliendo una delle seguenti modalità:

Scrivi a info@emporiumart.com

Immagine 2 Invia un messaggio WhatsApp al 3407000909

Immagine 3 Telefona al 3407000909

Oeuvres originales

Nos œuvres sont soigneusement sélectionnées parmi des collections privées et les meilleurs professionnels du secteur.

Livraison express

Les œuvres sont assurées pour la valeur totale et expédiées par courrier express international.

Retour garanti

Vous pouvez retourner vos achats dans les 15 jours suivant la livraison facilement et en toute sécurité.

opere-arte-contemporanea

Les plus belles œuvres d'art chez vous au meilleur prix !